fbpx

Enn ti dite Episode 6

Wi a la vi!

Par Hishaam Ibrahim

Une approche holistique, non punitive et l’utilisation de l’art thérapie comme un des moyens pour régler le problème d’addiction aux drogues chez les jeunes. Voilà l’approche du Centre Frère René Guillemin (CFRG).

J’ai moi même assisté à mon lot de campagnes anti-drogues durant mes années de collège mais j’ai rarement assisté à des campagnes de prévention où la répression n’était pas la pierre angulaire du programme. 

Détrompez vous, le CFRG n’encourage pas, ni ne cautionne la consommation de drogues illicites. Mais leur discours est réaliste. Ils acceptent qu’une grande partie des jeunes sera un jour exposée aux drogues et tous ne pourront ou ne voudront pas dire non. Qu’advient-il de ceux-là? Quelle réponse devons- nous avoir pour ceux-là? Leur promettre une vie de malheurs et de souffrances? Les faire culpabiliser avec des slogans creux?… ‘Zeness ki smart pa fime!’

Le CFRG, prend le problème d’un autre angle pour s’attaquer aux racines de l’addiction et ne pas simplement en traiter les effets. 

Un manque d’encadrement des enfants, une mauvaise estime de soi, l’absence de modèle de réussite dans leurs milieu social, la transition difficile vers la vie d’adulte, l’incapacité à faire face à ses problèmes, voilà tant de raisons pour lesquelles nos jeunes sombrent dans l’enfer de l’addiction.
Le centre est donc un sanctuaire où les jeunes apprennent à faire face à la vie. D’où la devise du centre; « Wi a la vi! » Oui aux réussites, oui aux épreuves et, oui aux défaites qu’elle nous réserve. 

Aujourd’hui, nous avons l’occasion d’aider le CFRG dans son combat. 

Le centre lève des fonds pour aménager un nouvel espace à Rivière Citron. Il leur faut meubler le centre pour y accueillir leurs bénéficiaires et acheter du matériel essentiel au bon déroulement des activités au centre. Vous pouvez participer à ce projet en cliquant sur le lien suivant: